Extremisme Religieux au Niger

La Parution de la Caricature Satirique du Prophète Muhamed Paix et Salut sur Lui (S. A. W) sur Hebdomadaire « « Charlie Hebdo » » au Paris en France au début de cette année 2015 a couté extrêmement cher aux chrétiens nigériens et du Niger. Trois Kamikazes dont Coulibaly ont attaqué le Siege de cet Organe de Presse français. Ils y avait environs 14 morts et plusieurs blessés. Les Forces de Défenses françaises vu leurs détermination et puissance ont eu à anéantir les assaillants. Le Président français François Holland a organisé une marche républicaine où il a invité certains présidents africains à y prendre part. Le sénégalais Maky Sall, le nigérian Good Luck Jonathan, le béninois Boni Yayi et le socialiste nigérien Mahamadou Issoufou ont été au rendez-vous. La Marche disait le président hôte était une manière exprimer leur opposition contre le terrorisme sur toutes ses formes. Le socialiste nigérien à la tête de la délégation a été accompagné par Liman de la grande mosquée de Niamey, l’Archevêque de Niamey et autres accompagnateurs de marque. Le slogan des présidents marcheurs était « Nous sommes Charlie ». Cette marche Républicaine a été suivie en direct et par retransmission par beaucoup d’africains. Le Niger est un pays Niger est un pays fortement islamisé. La délégation nigérienne du retour a été mal accueillie. Les fidèles musulmans étaient écœurés lorsqu’ils suivaient leur président prononcer «Nous sommes Charlie ». Très malheureusement encore le Liman de la grande mosquée était là. Les oulémas ont utilisé les organes de presses publiques et privées pour dire que toute la délégation a trahi le Niger et ne mérite plus le respect. Ce qui a fait beaucoup de commentaires et coulé d’encre. Moins d’une semaine après cette marche, un vendredi 16 Janvier 2015,les manifestants dans la communauté urbaine de Zinder et dans certains départements comme Gouré , une manière d’exprimer leur mécontentement se sont en pris impitoyablement aux édifices, maisons, matériels ,mobiliers, services biens des chrétiens nigériens et du Niger ,des bars –restaurants, sièges d’un parti politique, infrastructures étrangères comme CCFN n’étaient pas épargnés. Ils ont voulu encore attaqué une caserne militaire. Cette manifestation violente sans précédente a enregistré cinq(5) morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels. Ce jour presque tous les chrétiens vivant à Zinder se sont réfugiés dans les Camps militaires. Bien que cette manifestation sanglante ait surpris la communauté chrétienne dans cette région, quand même certains fidèles ont entendu des rumeurs qu’elle allait avoir lieu. Le soir au moment où le calme était revenu là-bas, le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et des Affaires Religieuses a tenu un point de presse où il a énergétiquement condamné ces exactions. Il présentait les condoléances les plus émues du Gouvernement aux familles de ceux qui ont trouvé la mort tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. Ensuite il parlait de l’ouverture d’une enquête pour arrêter et traduire devant la justice la plus compétente tous les commanditaires et manifestants. L’Islam pratiqué au Niger n’est pas d’accord avec cette barbarie disait le Ministre. Enfin le ministre a rassuré les autres fidèles chrétiens que toutes les mesures nécessaires étaient prises pour les protéger avec leurs biens contre les éventuelles exactions. Une source rapportait avoir vu le drapeau des islamistes Boko Haram flotter à Zinder. Le même jour il avait encore le siège d’un parti politique qui a été saccagé à Agades. A Niamey bien avant cette manifestation de la région de Zinder, un prêche était organisé par la section de l ’Association Islamique. Prêche bien qu’étant autorisé par les autorités régionales ,le Ministre de l’Intérieur dans son point de Presse a interdit ce dernier afin d’éviter les éventuelles manifestations. Le 17 Janvier c’est-à-dire le lendemain des évènements tragiques de Zinder, un groupe d’individus s’est regroupé à la grande Mosquée de Niamey la Capitale du Niger. Le regroupement a été dispersé par les Forces de Défense et de Sécurité. Incidemment, entre 10h et 11h la ville de Niamey a vécu les évènements pires que ceux de Zinder à la veille. L’édifice chrétien dénommé Eglise Rond- point Baptiste a été la première cible, église brulée, saccagé é et profanée par les manifestants. C’était là le point de départ des évènements qui se sont déroulés à Niamey. La manifestation a dure ce jour la de 10h a 17h. Comme il s’est passé à Zinder, les manifestants ont perpétré les attaques sur les édifices, maisons, infrastructures, biens, mobiliers, services, impitoyablement les orphelinats chrétiens. Beaucoup de bars restaurants et siège politique n’étaient encore épargnés. Les forces de maintien de l’ordre disaient être débordés à protéger les biens des chrétiens. Les autres mêmes disaient n’avoir reçu l’ordre d’intervenir. Le soir, le Président de la République a livré un Message à la nation dit « Appel au calme » avant la sortie médiatique du Gouverneur de la région de Niamey en vue de dresser un bilan de la manifestation. Le bilan était lourd. Au total entre Zinder et Niamey plus de soixante(60) édifices, maisons services et biens chrétiens étaient saccagés profanés et brulés sans compter les bars –restaurants privés. Le cout des matériels détruits s’il faut remplacer s’élève a plus de 2. 000. 000. 000F. A Niamey encore, beaucoup de chrétiens ont passé la nuit dans les camps militaires. Dans les autres comme Maradi, Dosso ces genres des manifestations étaient organisées les dispositions étaient pour les faire échouer. Donc tout le Niger était contre les chrétiens puisqu’ils sont minoritaires. Voila une expression extraite du Message livré a la Nation du Président de la République du Niger Issoufou MAHAMADOU « de quel tort sont accusés les chrétiens du Niger ». Alors pourquoi ces évènements douloureux seulement au Niger alors que d’autres pays comme le Sénégal fortement islamisés a pris part à la Marche « L’islam est une religion de la Paix » ?Toutes ces victimes ne sont-ils les nigériens ?juste parce qu’ils sont minoritaires ?Où est cette Paix ou Tolérance que prône l’Islam ?Qui étaient les commanditaires de ces évènements ?Il y avait des accusations mutuelles entre la mouvance politique et l’opposions. Durant ces évènements quelques nigériens qui ne sont pas des chrétiens se sont interposés pour empêcher les assaillants à bruler, saccager et profaner les édifices chrétiens. D’autres même ont reçu leurs voisins chrétiens dans leurs maisons pour leur servir d’asile. Les opinions internationales, les acteurs de la Société Civile et quelques nigériens épris d’un esprit de paix et de solidarité ont eux aussi énergétiquement condamné les manifestations. Quant aux chrétiens nigériens ils se sont beaucoup sentis étrangers dans leur propre pays à plus forte raison les chrétiens au Niger. A l’heure actuelle plus de deux cents(200) de ces manifestants croupissent dans les Maisons d’Arrêt respectivement de Zinder et Niamey avant d’être traduit devant la justice dit les autorités. Qu’a été la réaction des chrétiens au lendemain de ces évènements ? « Nous avons pardonné à tous ceux qui ont détruit nos bien » et « nous demandons pardon aussi à tous ceux qui nous reprochent d’un certain tort ». La présente réaction a surpris quelques nigériens qui se demandaient. Qui sont les chrétiens ?Qui leur a appris cette attitude ?Est-ce que vrai qu’ils ont pardonné ?Trois semaines après ces évènements le Président de la République surnommé Charlie par l’Opposition et quelques manifestants pour avoir pris part à la Marche républicaine et prononcé « Nous sommes Charlie » s’est rendu à Loga pour l’inauguration du bitumage d’une voie latéritique Loga –Baleyara. En marge de cette cérémonie le Président a été interviewé par les hommes du Media par rapport aux évènements du 16 et 17 Janvier dernier. Le Chef de l’Etat a tenu des propos contradictoires par rapport à ces de son Message à la Nation. Ici, il disait que l’ignorance était la cause principale de évènements et il qualifiait les chrétiens des étrangers. Ces propos ont humainement chagriné les chrétiens nigériens. Ils sont nés, ont grandi au Niger et accomplissent leur devoirs civiques avec beaucoup de droits bafoués alors on les qualifie des étrangers. Quelle injustice ! Quelle discrimination ! La terre appartient à Dieu le Créateur accordant les, hommes d’y habiter sans aucune distinction car c’est le Créateur de tous. Plus question alors de traiter les autres des étrangers. Et tout habitant de cet Univers doit se rappeler que quelques soient les années qu’il va y passer, qu’il le veuille ou pas il va inéluctablement passer de l’autre coté. Il y est attendu pour rendre compte de son séjour sur cette terre. A méditer !! Pour finir, nous rappelons à nos confrères chrétiens à garder leur foi ferme jusqu’au bout, à continuer à chercher à connaitre le Dieu personnellement , à obéir à sa Sainte Parole ,s’aimer les uns les autres et rester dans une dynamique de paix de Dieu qui ne dépend pas des circonstances. Certes nos lieux de culte à Dieu étaient détruits, saccagés et profanés, nous sommes les temples de Saint- Esprit. Ce que nous avons eu à amasser sur cette terre a été dévalisé. Nous sommes venus dans ce monde nus et nous y quitter mains vides. Affectionnez-nous plutôt aux choses célestes. Il pourvoira à tous nos besoins. Il faut être prêt à pardonner sincèrement à tous ceux qui ont inflige ou même qui auront à leur le faire. C’est ce que le Chef Suprême de notre foi Jesus –Christ nous a enseigné. Enfin nous leur rappelons des Paroles de notre Seigneur qui stipulent que « parce que vous n’étés pas du monde et que je vous ai choisis du monde à cause de cela le monde vous hait ».

S2C Ambassador, MAIDAGI DADI Adamou, Niger YMCA

Menu Title